LAURENT ERIC LE LAY : LES ACCES A DISTANCE A DES EVENEMENTS SPORTIFS DONNE LA VALEUR DE LA LIBERTE

En marge du Global Sports Forum de Barcelone, j’ai pu m’entretenir avec Laurent-Eric Le Lay, PDG du groupe Eurosport. L’occasion de faire le point sur les nouveaux modes de consommation du sport et la compatibilité des différents médias

Pensez-vous que les différents types de médias (TV, Internet, Mobiles) sont complémentaires ?

Totalement. Et surtout dans le sport, car ils peuvent s’utiliser de manières très différentes. Quand on a la possibilité d’avoir la télévision, on l’utilise bien évidemment pour regarder un événement sportif en direct.

Mais l’accès à distance à cet événement donne la valeur de la liberté. Cela offre la possibilité de choisir son mode de consommation.

La force des nouveaux médias, c’est d’être capable d’apporter de l’information, mais également une information complémentaire et une information différente. Cela permet à chacun de choisir le niveau d’information qu’il souhaite obtenir et donc de renforcer son intérêt.

Quelle est la stratégie d’Eurosport concernant Internet ?

Eurosport, c’est le site d’informations sportives n°1 en Europe. On y retrouve bien évidemment l’information des sports diffusées sur les chaînes du groupe mais pas seulement. Le site propose une information sur tous les sports et sur la totalité des événements sportifs.

Il y a des directs, des fiches des différents sportifs et beaucoup d’analyses. L’objectif pour nous c’est qu’un fan de sport, quand il cherche une information, vienne sur notre site car il sait qu’il peut tout trouver.

Nous travaillons aussi beaucoup sur l’intégration des médias sociaux au sein de notre site afin de favoriser l’interactivité entre et avec les internautes. C’est également pour cela que nous avons créé de nombreux blogs gérés par nos consultants afin qu’ils apportent toute leur analyse et leur expertise et qu’ils puissent échanger avec les fans. Certains de nos journalistes sont également présents sur Twitter et échangent quotidiennement avec leurs lecteurs / spectateurs.

L’autre service dont nous sommes très fier, c’est Eurosport Player. L’an dernier, nous avons dénombré 150 000 abonnés. Et la plupart d’entre eux sont également abonnés à nos chaines, preuve que les deux formules sont complémentaires. Ce service permet au fan de suivre en direct les programmes lorsqu’ils ne peuvent pas être devant leur télé mais également la possibilité de revoir les meilleurs moments des plus grands événements sportifs gratuitement. C’est essentiel car, à mes yeux, un événement sportif doit se vivre en direct et ne peut pas se revoir en intégralité, à l’exception des très grands événements.

Ce matin, Chantal Jouanno regrettait la faible exposition du sport féminin à la télévision, et notamment du football féminin. Avez-vous prévu de retransmettre plus de sport féminin sur vos antennes ?

Je partage totalement son avis sur la sous exposition du sport féminin. Nous travaillons d’ailleurs sur le sujet avec bon nombre de partenaires. Concernant le football féminin, nous travaillons beaucoup avec l’UEFA. Le football féminin est d’ailleurs déjà diffusé sur Eurosport et atteint des records d’audience dans certains pays comme l’Allemagne et la Suède par exemple.

Mais pour que le football féminin soit plus médiatisé, le diffuseur ne doit pas être le seul à s’employer. Il faut que tout le monde avance dans le même sens pour que le spectacle proposé soit le meilleur possible. Il faut, par exemple, que les équipes jouent dans de plus grands stades.

L’Equipe de France féminine de football a de très bons résultats en ce moment et s’est brillamment qualifiée pour la prochaine Coupe du Monde (du 26 juin au 17 juillet prochain en Allemagne, ndlr), Coupe du Monde qui sera diffusée en directe sur Eurosport.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*