#ESPRITBLEU, la nouvelle campagne de com du CNOSF

carr_6855

Si le parfum de l’UEFA EURO 2016, organisé à domicile, commence à frémir à travers tout le pays, ce ne sera pas le seul événement majeur qui affolera la planète sport cet été. Dans 99 jours, Rio accueillera les XXVIIIème Jeux Olympiques d’été, les premiers organisés sur le continent sud-américain.

Hier, à l’occasion des J-100, le Comité National Olympique et Sportif Français a rassemblé au Palais de Chaillot, face à la Tour Eiffel, sportifs, partenaires et médias pour le coup d’envoi de la dernière ligne droite vers les Jeux.

Au programme, la présentation de la nouvelle campagne de communication du CNOSF : #ESPRITBLEU. Pour cette édition du plus grand événement sportif, l’accent est à nouveau mis sur L’Esprit Bleu, un concept fédérateur créé pour les JO de Londres en 2012 et qui se décline à l’envi depuis. A travers les 3 visuels présentés hier, mettant en avant le visage de différents sportifs accompagnés de leurs « miniatures » en action sur un fond bleu nuit composé par une explosion et des gouttes, le voisin du Stade Charléty met en avant la communion entre les olympiens et l’esprit d’équipe.

v1 v2 v3

Le concept n’est pas forcément lisible de prime abord mais il devient limpide lorsque l’on regarde le clip de lancement de la campagne. Les mini champions sont en fait la pensée des athlètes qui se préparent pour les Jeux et rêvent d’un destin glorieux proche des plages de Copacabana.


Si les fans ne sont pas directement mis en avant dans cette campagne, qui se décline également en vidéo, ils auront un rôle majeur à jouer en lançant des défis aux athlètes dans une ambiance bon enfant. L’intention d’impliquer les supporters des Bleus de France à travers les réseaux sociaux est louable, notamment en raison de la distance géographique de Rio qui limitera la présence physique d’une grande communauté tricolore. Cependant, il y a une vraie prise de risque de voir ce dispositif faire pschitt si les fans ne jouent pas le jeu ou concentrent leurs défis sur les têtes de gondole du sport olympique Français.
Les partenaires du CNOSF semblent en tout cas prêt à faire vivre le dispositif, comme le montrent les tweets de la Caisse d’Epargne et de la Banque Populaire (Groupe BPCE). D’un côté, la banque à l’écureuil active son team sur l’hymne officieux de la délégation. De l’autre, BP défie Teddy Riner d’aller naviguer sur le monocoque Banque Populaire VIII d’Armel Le Cleac’h.

Tweet Caisse Dep

Tweet Banque Pop

Une belle initiative qui ne rencontre pas encore le succès escompté mais il y a fort à parier que les sponsors du CNOSF vont se mobiliser pour que les sportifs aient à réaliser certains défis.

  •