adidas Runners Paris à la conquête de l’Europe !

ARL INSEP-94

Depuis 2 ans, adidas a préempté l’univers du running dans la capitale en créant une compétition entre différents quartiers de Paris. Baptisé Boost Battle Run puis Boost Energy League, cet événement récurent a impliqué 11 quartiers représentés par 26 000 runners au total (dont 2 500 coureurs réguliers).

Pour la 3ème saison du dispositif, adidas ajoute un volet international au dispositif tout en conservant son Championnat de running urbain. La Boost Energy League devient la adidas Runners League, abandonnant le nom du produit phare de la gamme running d’adidas pour communiquer plus largement sur le secteur, et se disputera à nouveau pendant un an entre les 11 quartiers de Paris.

En parallèle, l’équipementier allemand lance l’adidas Runners Paris, une Team Elite regroupant les 100 meilleurs runners issus des différents quartiers sélectionnés début mai parmi 500 candidats. Les 100 lauréats vont désormais disposer d’un accompagnement digne de véritables sportifs de haut-niveau et ont un nouveau camp de base, l’INSEP, et un nouveau coach, Salah Ghaidi, ancien athlète de haut niveau et préparateur physique de formation, accompagné d’une équipe d’experts.

COACHS ADIDAS RUNNERS PARIS

Pendant 5 mois, les champions parisiens seront coachés grâce à un programme concocté spécialement pour eux comprenant un bilan de santé complet, 10 sessions de coaching, 3 séances de kinésithérapie et 2 sessions sur la thématique de la diététique avec un objectif commun : être prêt pour affronter les autres équipes européennes en lice dès cet automne.

En rajoutant un volet « performance » au programme ludique des Boost Battle Run, ou plutôt de la Boost Energy League, enfin, de l’adidas Runners League, adidas renforce son positionnement dans le running en se rapprochant du haut niveau tout en conservant l’adn de ce qui a fait le succès des 2 premières éditions : les battle entre quartiers !

Reste le problème du nom qui peine à s’installer dans la durée, faisant perdre de la lisibilité pour les participants et les suiveurs. Espérons que, en optant pour un nom plus généraliste ne mettant pas un modèle en avant, adidas mette fin à cet écueil et pérennise son dispositif.

  •